Test jeu de rôles sur élevage dans Parc National de Hwange (Zimbabwe)

photo

Contexte :  Ce travail s’inscrit dans le cadre de la thèse de Arthur Perrotton (sous la direction de Doyle McKey, codirection M. de Garine & C. Le Page, Projet ANR SAVARID), dans le système socio-écologique du Parc National de Hwange. Ce travail de thèse mobilise entre autre une démarche participative et plus particulièrement la co-construction d’un jeu de rôles portant sur la coexistance entre une aire protégée et des agriculteurs/éleveurs.

On peut résumer le contexte local ainsi: Notre zone d’étude est située à l’interface entre deux aires protégées que sont le parc de Hwange (zimbabwe) et la foret de Sikumi, et une zone rurale. Conservation et agriculture vivrière cohabitent au quotidien, les aires protégées n’ayant aucunes barrières. Cette situation génère tout autant d’opportunités que de conflits entre acteurs. Le bétail cristallise les principaux conflits quotidiens que sont le prélèvement de ressources naturelles en forêt, la transmission de maladies infectieuses ou la prédation des animaux domestiques par les grands carnivores sauvages. Ce jeu de rôle vise à comprendre plus finement les modalités et motivations de conduite du bétail dans l’aire protégée. En effet, les communautés rurales étudiées cultivent principalement du maïs et pour une partie de l’année, conduisent leur bétail au sein de la forêt de Sikumi.  Du point de vue des paysans, si la conduite du bétail en foret peut parfois permettre l’accès à un meilleur pâturage, elle représente également un danger pour les vaches, tout particulièrement à cause des lions. A l’inverse, si l’utilisation de la forêt par le bétail est autorisée (sous certaines conditions), les forestiers s’inquiète des effets qu’une telle pratique pourrait avoir sur l’environnement qu’ils ont charge de protéger. Enfin, la destruction des champs par les éléphants, conflit homme/faune sauvage par excellence, est courante dans la zone.

Ce jeu a été créé conjointement par les chercheurs et des représentants de la communauté rurale considérée dans nos travaux.

Objectifs de la démarche participative :

  • Créer un jeu de rôles portant sur les stratégies de conduite du bétail avec des membres des communautés concernées.
  • Récolter des données pouvant être transformées en comportements  d’agents dans un SMA.
  • Créer un collectif chercheur-acteurs locaux favorisant le partage et l’enseignement croisé entre nous.

Objectifs de la communauté pratique : présenter et tester le jeu de rôles

Organisateurs : Arthur Perrotton (Doctorand Cirad, AGIRs) Christophe Le Page (UR GREEN- CIRAD).

Participants : Geraldine Abrami (IRSTEA – UMR G-Eau), Elsa Leteurtre, Ola Dolinska, Mathieu Dionnet et Azza Challouf (Lisode), Bernard Triomphe (CIRAD – UMR Innovation), Nicolas Salliou (INRA – DYNAFOR),  Juliette Chamagne (University of Zurich), Eve Miguel (Cirad UR Agirs), Marcela Brugnach (University of Twente), Caroline (CIRAD)

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>