Conception d’une méthode participative pour aborder la question du foncier au Maroc

Communauté de pratique MS2

Contexte : Pour améliorer leur niveau de production agricole et réduire ainsi leur dépendance alimentaire, les États du Maghreb veulent redéfinir aujourd’hui leur rôle et leurs modalités d’action dans le secteur agricole. Dans un contexte climatique où l’eau est un facteur limitant important, les pays du Maghreb concentrent leurs efforts sur l’agriculture irriguée et cherchent à étendre leurs superficies agricoles aménagées. Afin d’assurer le bon fonctionnement des nouveaux aménagements hydro-agricoles, les États et les bailleurs de fonds cherchent à associer les usagers agricoles dans la gestion des périmètres irrigués. Pour ce faire, des initiatives de constitution d’associations d’irrigants sont lancées, parfois avant même la réalisation de l’aménagement. Le cas du projet d’équipement de la deuxième tranche d’irrigation du Projet Moyen Sebou Inaouen Aval (PMSIA) au Maroc constitue à cet égard une opération pilote dans la mise en place d’un partenariat de gestion du périmètre entre l’État et les usagers.

Objectif de la communauté de pratique : réfléchir à une méthode (définir le cadre d’intervention, les outils, etc.) pour aborder la problématique foncière, particulièrement la question du remembrement foncier, dans les 35 villages concernés par le projet d’aménagement de la deuxième tranche d’irrigation du PMSIA. L’objectif est d’arriver à identifier les  points de blocages en lien avec le foncier et pouvant compromettre l’adhésion de la population en général et des agriculteurs en particulier, au projet.

Organisateurs : Hichem AMICHI et Caroline Coulon (AFEID)

Participants :

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>